Résidence d’artiste au lycée Louis de Foix

L’autrice de BD, Tiphaine Gantheil, en partenariat avec ALCA (Agence culturelle de la région Nouvelle-Aquitaine) est en résidence au lycée Louis de Foix du 1er mars au 9 avril 2021. Elle se met à la disposition des éco-délégués pour apporter son expertise afin de les accompagner dans leur découverte du monde de la BD et des messages que ce média peut véhiculer.

https://tiphainegantheil.ultra-book.com/

Pour débuter la résidence d’artiste, ont eu lieu deux jours d’ateliers pour initier la réalisation d’une charte éco-citoyenne sous forme de planches de BD, avec l’implication très appréciée de deux associations environnementales : Surfrider Foundation Europe  et Water Family.

Tout au long des six semaines, les élèves continueront, avec l’aide de Tiphaine, les planches qu’ils présenteront lors du vernissage le 9 avril.

 

Les yeux rivés vers l’espace au Lycée Louis de Foix

  Dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire (Sciences Physiques, Histoire-Géographie, Documentation) intitulé ”Ça chauffe pour la Terre !!!”, des élèves de seconde ont travaillé autour du réchauffement climatique en abordant ses causes, ses conséquences mais aussi les solutions envisagées au niveau national et individuel. Ils ont pris conscience de l’urgence de diminuer…

Lire l’article

Projet Stop Bullying

Trois élèves de BTS SAM (promotion 2019-2021) ont réalisé une affiche et une vidéo sur le thème du harcèlement, intitulée Stop Bullying afin de faire de la prévention sur le harcèlement scolaire.

Les objectifs sont de :

  • sensibiliser l’ensemble de la communauté éducative
  • inciter les victimes à communiquer avec des personnes capables de leur apporter de l’aide
  • informer sur les sanctions (scolaires et pénales) encourus par les harceleurs
  • pousser les témoins à agir (défendre, aider, demander de l’aide)

L’affiche est visible ici et la vidéo disponible ci-dessous :

Projet “De l’éco-délégué à l’éco-citoyen “

Les 17 et 18 décembre 2020 a eu lieu au lycée Louis de Foix de Bayonne, le 2e acte éco-citoyen durant lequel les éco-délégués se sont répartis en ateliers animés par les enseignants du projet et divers partenaires (Labo estampe, Surfrider fondation Europe). Les élèves ont poursuivi la réalisation en bois d’un bas-relief géant  en forme de baleine intégrant des bouteilles en plastique pour dénoncer la pollution des oéans. Ils ont été initiés à la gravure sur linoléum avec l’artiste Jana Lottenburger, pour créer le logo du projet. Enfin certains ont entamé des recherches préparatoires à la venue de Tiphaine Gantheil autrice de BD qui sera en résidence ALCA au lycée en février et mars, avec laquelle ils réaliseront une charte éco-citoyenne dans la perspective de la présenter à la Commission Européenne.

Ces ateliers ont permis une collaboration entre les élèves des lycées profes  sionnel, général et technologique, ainsi que l’implication active des élèves du dispositif Baiona accueillant de jeunes migrants, où chacun a apporté ses compétences, ses idées et son vécu.

Enfin cela a été l’occasion de distribuer les jouets récoltés depuis novembre par les éco-délégués dans le but de leur donner une 2e vie, de faire plaisir en recyclant, tout en sensibilisant à la surconsommation générée par les fêtes de Noël.

 

Exposition photo “L’invisible devient visible”

Le lycée Louis de Foix de Bayonne accueillera dans ses locaux l’exposition “L’invisible devient visible” du 5 au 22 janvier 2021. Créee par l’ONG de protection de l’Océan, Surfrider Foundation Europe, cette exposition a pour volonté d’alerter les étudiants sur la présence trop importante des microplastiques dans notre environnement.

Surfrider Foundation Europe a fait appel au Dr Kirby pour monter une exposition qui invite au changement d’échelle. Agrandir le microscopique, s’immerger dans cet univers infiniment petit et infiniment riche permet de visualiser l’importance du plancton dans le fonctionnement du vivant, mais aussi de constater la présence trop importante des microplastiques.

“L’invisible devient visible” met l’accent sur les dangers encourus par la chaîne alimentaire, dangers liés à nos modes de consommation et à notre gestion des déchets. Surfrider Foundation Europe vise à mélanger la photographie artistique et la pédagogie afin de faire des liens entre les images et notre consommation quotidienne. Rendre visible l’invisible est une manière de provoquer une prise de conscience, où l’Homme atteint jusqu’au plus petit organisme vivant.

L’Art Campus de Surfrider, un lieu où l’art rime avec pédagogie

Lancé en 2012, l’Art Campus de Surfrider Foundation Europe a pour ambition d’utiliser l’art comme un outil de sensibilisation et de communication autour des questions d’environnement et de société. L’objectif est d’offrir au spectateur un regard complémentaire sur son rapport à l’environnement, rendant la prise de conscience ludique et pérenne. Grâce à cette collaboration entre le monde artistique et environnemental, la rencontre émotionnelle contribue à la
mobilisation pour une société plus respectueuse des ressources de la planète.

Programme des événements :
05/01/2021 au 22/01/2021 : exposition “L’invisible devient visible”, au CDI du lycée Louis de Foix ;
07/01/2021 à 13h00 : vernissage de l’exposition “L’invisible devient visible”.

 

Adresse de l’exposition :
Lycée Louis de Fois, 4 Avenue Jean Rostand, 64100 Bayonne

Interview Théo Rocton

Théo ROCTON, 20 ans, originaire de Cherré dans la Sarthe, est étudiant en 2ème année BTS CPRP au lycée Louis de Foix et est licencié au sein du pôle espoir de paracyclisme depuis 2014.

Atteint d’une agénésie fémorale droite, Théo a débuté le sport à l’âge de 10 ans par le triathlon. Tout de suite il a démontré une excellente aptitude pour le cyclisme. En 2012, il a été invité à participer à un stage « Jeunes à Potentiel » organisé par la Fédération Française Handisport où il a pu être suivi personnellement par le référent jeune de la Fédération. Il a intégré, depuis 2014,  le pôle France Espoir de Paracyclisme dans un cadre double : scolaire et sportif (en handisport et chez les valides).

Théo a participé aux championnats de France de paracyclisme sur route catégorie MC2, le samedi 3 et dimanche 4 octobre 2020 à Evires en Haut Savoie.

Ce jeune homme toujours plein d’énergie et souriant a terminé 2ème lors de la  course en ligne et 2ème au contre la montre juste derrière une pointure, Alexandre LEAUTE (triple champion du monde), ancien étudiant  en BTS MS du lycée aussi.

Ph.A : Théo,  tu es vice champion de France de la catégorie MC2. Goresmenak !! Comme on le dit ici, au Pays Basque. Depuis combien de temps pratiques tu ce sport ?

Théo : Cela fait maintenant 11 ans que je pratique le cyclisme dont 7 ans en compétition.

Championnat de France 2020 Théo 2ème (1er en partant de la droite) sur le contre la montre et sur l’épreuve en ligne

Ph.A :  Je suppose que ce n’est pas ton premier fait d’arme. Pourrais-tu préciser ton palmarès ?

J’ai deux 2ème places et deux 3ème places en course internationale et 3 tops 10 en coupe du monde

Sur piste j’ai participé à une course internationale à Manchester (Royaume-Uni)

  • 5ème de la vitesse par équipe
  • 9ème de la poursuite (3km)
  • 9ème du km
  • 9ème du scratch

Ph.A : Quel est ton sentiment après cette belle performance ?

Théo : Bien sur je suis content. Cela fait toujours plaisir de monter sur les marches d’un podium national. Mais cela reste une deuxième place et je vise comme tout sportif, la plus haute marche du podium mais aussi le titre de champion du monde comme a pu le faire mon ami et coéquipier Alexandre LEAUTE  ainsi que le titre de champion paralympique.

Ph.A : Quel est ton plan d’entrainement ? Est-ce que cela impacte tes études supérieures ?

Théo : Je m’entraine entre 10 et 16 heures  par semaine. Oui cela a une influence sur mes études. J’ai un aménagement scolaire qui me permet de m’entrainer le mercredi après-midi et le vendredi matin. Le reste de mes entrainements se font le soir après les cours. Cette organisation me permet de pouvoir m’entrainer et suivre ma scolarité.

 

Ph.A : En parlant de tes études, tu es en 2ème année de BTS CPRP. Tu as obtenu précédemment un BAC Pro Animation. C’est un parcours assez atypique. Quelles ont été tes motivations pour intégrer ce BTS?

Théo : L’envie d’intégrer ce BTS en usinage m’est venue quand j’ai rencontré un chef d’entreprise. C’est lui qui a fabriqué la première adaptation de mon vélo et il m’a proposé de venir découvrir les processus de fabrication. C’est à ce moment là que j’ai eu le déclic.

 

Ph.A : Comment te sens-tu dans cette filière ?

Théo : Je m’y sens bien car c’est ce que je veux faire donc je suis motivé et cela m’aide à cumuler les études et le sport de haut niveau.

 

Ph.A : Pour terminer, quelles sont tes perspectives sportives et professionnelles ?

Théo : Je veux décrocher des titres, cela me motive pour m’entrainer. Mon rêve serait de participer aux Jeux paralympiques de Paris 2024.

Au niveau professionnel, je souhaite faire une licence en aéronautique et intégrer par la suite le monde du travail. 

Noël solidaire

Nos élèves de seconde ont décidé d’effectuer une collecte de jouets pour permettre à des familles en difficultés de pourvoir offrir un cadeau de Noël à leur enfant.

 Voici tout ce qu’ils ont pu récolter.
Un grand bravo pour cette initiative sociale et solidaire.

Olympiades des métiers LDF 2020

OLYMPIADES DES METIERS 2020
Cette année encore, les jeunes du lycée Louis de Foix ont participé aux présélections régionales des Olympiades des Métiers organisées au lycée Kastler de Talence les 16 et 17 janvier 2020.
3 lycéens issus des filières industrielles ont concouru pour le métier TOURNAGE :
– Vincent BESSONART Terminale Bac Pro TU
– Antoine CORRIHONS 1ère BTS CPRP
– Mathieu SIART Terminale Bac Pro TU
Ces jeunes se sont entraînés ces 3 derniers mois afin d’essayer d’être dans les 5 premiers qualifiés pour les sélections régionales qui auront lieu à Bordeaux du 19 au 21 mars 2020.
Ils ont réalisé une épreuve d’usinage de 2h ainsi qu’une épreuve de FAO (Fabrication assistée sur Ordinateur) de 2h aussi.

Ils ont su s’adapter à une machine (HURCO TM6i) qu’il ne connaissait pas.
Sur les 13 candidats issus de la Nouvelle Aquitaine, Antoine CORRIHONS a réussi à se qualifier pour les sélections de Bordeaux. Bravo à lui !
Ces 2 camarades du lycée se sont battus aussi mais la concurrence était rude. Nul doute que ces 3 jeunes sauront tirer profit de cette expérience à l’avenir.

Nouveau site web

 

Dans un souci d’agrément de lecture, le lycée a entièrement revu son site web.

  • plus ergonomique,
  • lisible désormais sur smartphone ou tablette,
  • url sécurisée,
  • nous l’espérons plus agréable…